L’adoption chez les couples homosexuels


Comme le mariage homosexuel est autorisé et légal depuis l’an 2000 dans certains pays comme Amérique (Etats-Unis, Canada, Brésil, Argentine,…), Europe (Belgique, le Danemark,  Norvège,…), etc. ipso facto l’adoption chez les couples homosexuels l’est aussi mais sous différentes règlementations suivant les pays concernés.

L’adoption chez les couples homosexuels est-elle possible ?

adoption.jpg

L’adoption homoparentale est un fait juridique découlant de mariage homosexuel. Mais les règles juridiques qui régissent chaque pays sont différentes. Pour ce qui est de la loi en France, l’adoption chez les couples homosexuels n’est possible que si ce couple est légalement marié. L’article 343 du Code Civil Français stipule cette condition. Ce qui fait qu’en étant en situation de concubinage ou pacsée, le couple ne pourrait pas procéder à l’adoption d’un enfant. Toutefois, une personne homosexuelle quelque soit sa situation (célibataire, en concubinage, pacsée) peut adopter à elle seule un enfant. Après mariage, cet enfant peut par la suite être adopté par le partenaire.

Quel avenir pour ces enfants issus de l’adoption de deux personnes du même sexe ?

quel-avenir-pour-ces-enfants-issus-de-ladoption-de-deux-personnes-du-meme-sexe.jpg

Comme l’adoption homoparentale est l’établissement de lien de filiation de l’enfant à ses parents dont ces derniers sont composés de deux personnes de même sexe (deux femmes ou deux hommes). Cette situation se voit un peu controversée. Certes, les modalités de constitution des familles sont différentes d’un modèle à l’autre  tel PMA, GPA, adoption, etc.), mais concernant l’adoption homoparentale ces conséquences pour le développement de l’enfant dans l’avenir sont plus ou moins semblables qu’avec l’adoption hétéroparentale. Le droit et devoir d’un enfant adopté par des parents de même sexes ou de sexes différents sont les mêmes. Néanmoins, du côté affectif, l’enfant est probablement exposé à un éventuel manque du côté de parent de sexe absent. De ce fait, la pensée psychologique de l’enfant peut se déformer en conséquence.